Antonin des Rotours, associé Gefip et cogérant du fonds Gefip Dynamique, privilégie les actions de la zone euro et le Japon.

Le gérant a investi près d’un tiers du portefeuille en actions américaines, mais il est à l’écart des grandes sociétés de l’Internet, les «FANG» (Facebook, Amazon, Netflix, Google) pour cause de valorisation excessive.