Et si les actions américaines avaient encore du ressort ? Même si le consensus des marchés parie plutôt sur les valeurs européennes, le potentiel de hausse des titres outre-Atlantique est intact. Antonin Des Rotours associé GEFIP